Art 21 Gallery

4-6, Grand rue, 1204 Genève, Suisse
T.: +41 22 732 63 88, F: +41 22 732 63 89
galerie@galerieart21.ch

art-XXI
Alexandra Exter (1882-1949) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Mercredi, 19 Juin 2013 11:57

EXTER (Alexandra Alexandrovna), Biélostok 1882-Fontenay-aux-Roses 1949
Peintre, dessinateur, décorateur de théâtre designer d’origine biélorussienne

A fréquenté jusqu’en 1907 l’école d’art de Kiev. En 1908, elle organise avec David Bourliouk l’exposition Le Maillon. Longs séjours à Paris, fréquente les milieux cubistes, subit l’influence de Fernand Léger puis, autour de 1914, celle d’Ardengo Sofficci ; elle reste en contact étroit avec les peintres et poètes cubo-futuristes de Russie (D. et V. Bourliouk, Bénédikt Livchits).

Elle a exposé dans de nombreuses manifestations de l’avant-garde entre 1909 et 1924, tant à Paris qu’à Saint-Pétersbourg, Moscou, Odessa ou Rome. Alexandra Exter est un pionnier de l’art du XXe siècle. Elle a marqué de son sceau le fauvisme, le cubisme, le cubo-futurisme russe aussi bien que le constructivisme et bouleversé l’art du décor théâtral. De 1911 à 1915, elle réalise une série de tableaux où le cubisme se manifeste dans un déploiement dynamique des éléments construits, puis d’amples architectures où la technique du collage montre son sens de la facture-texture. Elle a participé aux grandes expositions de l’avant-garde russe et ukrainienne : Viénok-Stephanos (1908), Le Maillon (1908), le Salon d’Izdebski (Odessa, 1909-1910), Le Valet de Carreau, L’Union de la Jeunesse, L’Anneau (Kiev, 1914), Tramway V (1915) et Magasin (1916).

A partir de 1916, importants travaux pour le théâtre : Thamira le Citharède, Salomé (1917), Roméo et Juliette (1921) ; en 1924, réalise les costumes des personnages du film Aélita.

De 1917 à 1918, elle travaille avec des enfants dans son atelier d’Odessa. De 1918 à 1921, son atelier de Kiev est un des lieux principaux de l’avant-garde (parmi ses élèves, on compte Tychler, Tchélichtchev, Schifrin, Lanskoy). De 1921 à à 1922 elle enseigne la couleur aux Vkhoutémas. Participe aux discussions de l’Inkhouk sur la composition et la construction et expose à 5 X 5 = 25 (Moscou, 1921).

Émigre à Paris en 1925 où elle enseigne de 1926 à 1930 à l’académie d’art contemporain de Fernand Léger. Exécute des « sculptures lumineuses » pour l’appartement berlinois de son amie la danseuse Elsa Krüger.

Texte tiré de :
MARCADÉ J.-C., L’avant-garde russe, Paris, Flammarion, 1995, p. 429.

Mise à jour le Vendredi, 13 Décembre 2013 11:36